Joyeuse Journée mondiale de la traduction

Selon Umberto Eco, la traduction est la langue de l’Europe. Les institutions européennes à elles seules traduisent des millions de pages chaque année.

Dire que les successeurs de Saint Jérôme aident les gens à mieux se connaître, à mieux se comprendre, à découvrir des mondes nouveaux est, certes, une banalité, mais c’est la vérité.

C’est la raison pour laquelle la responsabilité des traducteurs est très lourde, et celle des traducteurs juridiques l’est, si c’est possible, encore plus : les droits, l’avenir, parfois même la vie de personnes sont entre leurs mains.

Nous devons être bien conscients de la tâche qui nous incombe et comprendre que le seul moyen d’exercer, de façon utile et correcte, notre belle profession est de continuer à apprendre, à lire, à étudier jour après jour : la formation est ce qu’il nous faut pour nous améliorer et contribuer à répandre la langue de l’Europe ! Vive les traducteurs ! Vive ceux qui nous permettent de le faire, nos professeurs et mentors !