Training for the Future

Le 20 octobre 2010, le Parlement Européen et le Conseil ont adopté la Directive 2010/64/UE sur le droit à l’interprétation et à la traduction dans les procédures pénales. Il s’agit d’un document et d’une décision fondamentale pour tous les acteurs impliqués dans les procédures pénales par delà les langues et cultures.

Dans ce document les articles 2 (Droit à l’interprétation), 3 (Droit à la traduction de documents essentiels), 5 (Qualité de l’interprétation et de la traduction) et 6 (Formation), méritent toute notre attention et tout notre engagement.
L’article 9 concernant la transposition stipule certes que:
« Les États membres mettent en vigueur les dispositions législatives, réglementaires et administratives nécessaires pour se conformer à la présente directive au plus tard le 27 octobre 2013 ».
 

EULITA, association européenne d’interprètes et traducteurs juridiques, ainsi que la Haute-École Lessius d’Anvers a obtenu le financement d’un projet (JUST/JPEN/AG/1549 – TRAFUT – Training for the Future) soumis dans le cadre du programme européen relatif à la justice pénale et ayant pour but de contribuer à l a mise en œuvre de la directive UE.
L’équipe du projet TRAFUT a développé le format et le contenu de quatre ateliers régionaux pour l’Europe qui auront lieu dans les 18 prochains mois. Ceux-ci se tiendront aux dates suivantes :

  • Ljubljana, Slovénie, du 24 au 26 novembre 2011
  • Madrid, Espagne, du 15 au 17 mars 2012
  • Helsinki, Finlande, du 14 au 16 juin 2012
  • Anvers, Belgique, du 18 au 20 octobre 2012

Des représentants de six à sept États membres de l’Union, seront invités à chacun de ces ateliers régionaux. L’Autriche, la République tchèque, l’Allemagne, l’Italie, la Pologne, la Slovénie et le Royaume-Uni ont été choisis pour participer au premier atelier de Ljubljana.

Dans le cadre de modules, des experts invités feront des intrventions et discuterons avec les participants (des juges, procureurs, avocats, personnels judiciaires, représentants de la police, des ministères de la Justice et d’associations professionnelles nationales d’interprètes et traducteurs juridiques), des différents aspects couverts par les articles 2, 3, 5 et 6 de la Directive, à savoir :

  • la mise en œuvre de mécanismes, au sein des États membres pour une garantie systématique de la qualité de l’interprétation et de la traduction juridiques et comment pallier les inconvénients d’une qualité insuffisante
  • la qualité des services d’interprétation et de traduction, y compris dans des domaines spécifiques, comme le mandat d’arrêt européen par exemple
  • les registres nationaux des interprètes et traducteurs juridiques (procédures d’admission, gestions des registres, intégration au sein de la base de données électronique projetée par l’UE, etc.)
  • formation et formation continue d’interprètes et traducteurs juridiques, bonnes pratiques pour une communication efficiente entre juges, procureurs, avocats, personnels judiciaires d’une part, et interprètes et traducteurs judiciaires d’autre part
  • technologies de communication modernes des procédures pénales, telles que visioconférences ou tout autre dispositif destiné aux personnes vulnérables (interprétation en langue des signes par exemple).

Dans le cadre d’une session plénière d’introduction, les aspects législatifs et procédures administratives liés à l’entrée en vigueur de la directive au sein des États membres seront abordés, ainsi que la question des coûts d’interprétation et de traduction (article 4).

L’équipe TRAFUT se réjouit d’accueillir les représentants de toutes les parties prenantes, impliquées dans la mise en œuvre de la Directive au sein des États membres et d’apporter ainsi sa contribution à cette importante entreprise.

Pour toute information complémentaire sur le projet, veuillez contacter :

Liese Katschinka, Coordinatrice du projet TRAFUT
Adresse postale: 1180 Vienna, Scheibenbergstrasse 59
Téléphone/Fax: +43 (01) 470 98 19,
E-Mail: trafut@eulita.eu

 

 

.