Archive

22/11/2016 12:39

The EU Fundamental Rights Agency published its INFOCRIM report on the transposition of Directive 2010/64/EU. EULITA members contributed to this report by sending their replies to a survey sent out last year. The report "Rights of suspected and accused persons across the EU: translation, interpretation and information" was commissioned by DG Justice and will support it in preparing the report to the European Parliament.

22/11/2016 11:18

The proceedings of the Opatija conference held in March 2015 have been published in a book entitled "Towards the Professionalization of Legal Translators and Court Interpreters in the EU" and can be purchased for a price of £61.99 from the publisher: http://www.cambridgescholars.com/towards-the-professionalization-of-lega....

22/11/2016 10:42

The European Lawyers Foundation of the CCBE conducted an EAW-Rights project, analysing the implementation and operation of the European Arrest Warrant from the point of view of defence practitioners. The EAW-Rights report contains examples of good practice and recommendations and also contains valuable feedback on the translation of documents in connection with the European Arrest Warrant. It is available here.

 

11/10/2016 16:17

EULITA – in cooperation with the Austrian association ÖVGD – organizes a conference in Vienna, Austria, on 30 and 31 March 2017, followed by the annual general assembly on 1 April 2017. You can find the Call for Papers here. Please visit the EULITA website for further details and the registration form. Looking forward to seeing you in Vienna!

– The EULITA Executive Committee

-------------

30/09/2016 15:20

The National Register of Public Service Interpreters (NRPSI) published the third edition of its Annual Review. This provides independent analysis of the information held on the National Register and insight into the state of the interpreting profession.

30/09/2016 14:56

On the occasion of the conference on "Multilingualism and equal rights in the EU: the role of sign languages" at the European Parliament in Brussels on 28 September 2016, Ivana Bucko, the newly elected efsli President, and Liese Katschinka, EULITA President, signed a Memorandum of Understanding, which will deepen the cooperation between these two European organisations.

Accueil

EULITA, l'Association européenne des interprètes et traducteurs juridiques, a été fondée à Anvers, Belgique, le 29 novembre 2009. Cette association internationale sans but lucratif (asbl) fut créée dans le cadre du Programme Justice Pénale de la DG liberté sécurité et justice de la Commission européenne. La lettre de Mission d'EULITA se trouve sur ce site (Qui sommes-nous? / Mission) et expose en détail les objectifs que poursuit EULITA par ses activités.

Lors de sa septième Assemblée Générale qui s'est tenue à Vienne le premier avril dernier, les 30 associations membres, présentes ou représentées, ont élu le nouveau Comité exécutif qui restera en fonction jusqu'en 2020 et dont les membres sont: Daniela Amodeo Perillo, président; Geoffrey Buckingham et Jan Runesten, vice-présidents; Catherina Van den Brinková Štifterová, secrétaire; Michaela Spracklin, trésorier; Laura Izquierdo Valverde et Joanna Miler-Cassino, membres.

Le nouveau Comité exécutif suivra certainement la voie tracée par les membres sortants qui avaient pu lancer ou participer à plusieurs projets européens, tels que TRAFUT (Training for Future), QUALETRA (Quality in Legal Translation), LIT Search (le projet-pilote destiné à l'établissement d'une base de données européenne d'interprètes et traducteurs juridiques) et JUSTISIGNS (dont l'objectif était l'identification des compétences nécessaires pour pratiquer l'interprétation en langue de signes dans un contexte judiciaire, et la conception de formations pour les interprètes en langue de signes). En juin 2015, EULITA avait soumis à l'ISO un projet de norme concernant l'interprétation juridique. Suite à la procédure classique devant la hiérarchie ISO, le texte final, évalué et révisé, sera bientôt soumis au vote des organes compétents pour devenir une norme internationale.

Un nouveau projet européen en matière de formation, dont les détails seront discutés sous peu, vient d'être publié par la Commission européenne et constitue l'un des prochains objectifs d'EULITA.

Dès sa constitution, l'une des priorités d'EULITA fut de promouvoir une meilleure collaboration et de meilleurs pratiques concernant les conditions de travail auprès des institutions publiques, des services judiciaires et des professions juridiques. À ce propos, nos partenaires naturels sont avant tout les institutions européennes et internationales qui opèrent dans ce secteur: nous allons donc nous efforcer d'améliorer notre 'modus operandi' afin d'approfondir les contacts avec ces entités et avec tous ceux qui sont impliqués dans la transposition des directives UE - 2010/64, 2012/13, 2012/29 entre autres - qui concernent ces questions spécifiques.

Les droits de défense, le droit à un procès équitable et public ainsi que la possibilité d'être conseillé et correctement représenté en justice constituent des principes inaliénables dans nos ordres juridiques nationaux et européen. Les droits des ceux qui ne connaissent pas la langue de la juridiction ne peuvent être sauvegardés qu'avec l'appui d'un traducteur et/ou d'un interprète qualifié. Nous sommes toutefois conscients que, dans la réalité, ces droits ne sont pas toujours garantis et l'un des objectifs principaux d'EULITA dans les trois prochaines années sera donc de renforcer nos actions auprès des autorités compétentes et des parties concernées afin de les sensibiliser quant au rôle essentiel que jouent les traducteurs et interprètes devant toute juridiction et quant à l'importance d'un haut niveau de qualité dans l'exercice de leur profession.

Dans cette perspective, notre intention est d'accorder tout notre soutien aux associations nationales d'interprètes et traducteurs juridiques afin de trouver de nouveaux modes de coopération avec leurs partenaires nationaux respectifs: magistrats, avocats, universités.

Nombreuses sont aussi les universités, membres associés d'EULITA, et organisent des cours spécifiques pour former des interprètes et traducteurs juridiques. De toute évidence, il serait indispensable d'accroître le nombre de ces formations dans bien des pays membres, car elles sont essentielles à la survie de nos professions. Notre programme VOLONTARIAT est une activité qui contribue à renforcer les liens, essentiels pour nous, avec les universités partenaires. Les résultats de la recherche dans les domaines nous concernant ont toujours eu un impact extrêmement positif sur les performances des interprètes et traducteurs juridiques. (Adhérer à EULITA / Programme de VOLONTARIAT).

Toutes ces activités auront des effets encore plus fructueux et notoires si nous pouvons continuer, comme nous le souhaitons, à coopérer étroitement avec les organisations soeurs dans les domaines de la traduction et de l'interprétation.

Les associations et organisations, intéressées par l'interprétation et la traduction juridique, souhaitant rejoindre EULITA, sont cordialement invitées à contacter le secrétariat d'EULITA (info@eulita.eu) pour toute information concernant l'adhésion.

Daniela Amodeo Perillo
Présidente d'EULITA
Avril 2017
- - - - - - - - - - -

 

Suivez-nous sur Twitter ou participez à nos discussions sur LinkedIn.

Lien vers: